Avertir le modérateur

02/03/2014

Jeanjean la fausse patte !

 

Jean Zuccarelli n’a de cesse de le rappeler, comme s’il essayait de s’en convaincre lui-même, il se considère comme étant le seul candidat « permettant de garder Bastia à gauche ».

Or, son soutien manifeste et goguenard à François Hollande et à sa politique catastrophique ne plaide pas en sa faveur.

Faisons un tour du gouvernement socialiste par l'inventaire de ces ministres qui sont tous de bons camarades de Jeanjean.

Manuel Valls : "Que les corses parlent car ils savent". "La violence est enracinée dans la culture insulaire". Les corses savent que l’insécurité a augmenté dans l’île (surtout à Bastia), qu’ils sont considérés comme des animaux sauvages par le ministre de l’intérieur et l'action des services de police est axée sur l'arrestation de jeunes colleurs d'affiches plutôt que sur les trafiquants de drogue ou les corrompus. Mais chut ! C'est un ami d'Emile Zuccarelli et de Jeanjean !

Christiane Taubira : Il est bien joli son pôle financier mais s’est-il intéressé à l'argent sale public en Corse ? Non. Pourquoi ?

Cécile Duflot : En voilà une que l’on n’entend pas ou peu au sujet du projet monomaniaque de Jeanjean de création d’un port dont il ne connait pas vraiment le coût total, ni la durée réel des travaux. Et l'impact écologique ? Sortons un rapport biaisé, ça contentera la plèbe.

Michel Sapin : Le ministre de l’emploi voit le taux grimper. Non pas de la popularité du gouvernement mais bien du chômage dont la Corse et plus particulièrement la région bastiaise souffrent énormément (+10.7% sur 2013). Que dirait-il des méthodes des Zuccarelli à Bastia pour favoriser l’insertion des jeunes ?

Arnaud de Montebourg : Le ministre du redressement productif ne doit pas trouver le chemin de la Corse. Pourtant, Bastia possède l’une des CCI les plus riches de France. Où se cache ce trésor ?

Aurélie Filippetti : La ministre de la culture et de la communication devrait être ravie de savoir ce qu’il se passe au niveau du patrimoine bastiais.

Stéphane Le Foll : Rien ne l’affole (pardon). Pourtant , le secteur agricole qui est le socle historique de l’identité corse connaît une crise sans précédent. Réaction ? Aucune.

Valérie Fourneyron : Furiani ? Elle ne connait pas. Le stade Armand Cesari et le drame du 5 mai ? Humbè.

Marie-Arlette Carlotti : La ministre déléguée aux handicapés devrait venir faire un tour à Bastia pour se rendre compte que même le bâtiment de la mairie n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Le sommet, la cerise sur le gâteau, reste l’attitude du président François Hollande à l’égard de la Corse qui, non content de nier notre culture, notre langue et notre histoire, s’en va mettre un terme aux Arrêtés Miot.

Alors, Jeanjean, est-ce que c'est ça ta gauche ?

La gauche n'est-elle pas la défense du peuple, du travailleur, de la collectivité ? La gauche n'est-elle pas une force dynamique de progrès ? N'est-elle pas vectrice de protection sociale et garante du respect de la condition populaire ?

Bien sur que oui.

Il nous faudra donc chercher ailleurs que dans la liste de Jeanjean « La nouvelle farce », cet esprit de gauche qui fait défaut aux oligarques bastiais. Elle est belle, ta république, Jeannot.

S'il y a quelque chose de « gauche » chez Jeanjean, c'est seulement sa façon maladroite de tenter une percée dans la vie politique bastiaise.

muncipales, Bastia, 2014, Zuccarelli, Jean, gauche, républicain, PRG, UMPS, Jeanjean

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu