Avertir le modérateur

27/05/2008

En Corse, mobilisation contre la bétonnisation

C'est sûrement la conséquence de l'affaire (écoeurante) de la villa de Jacques Séguéla : les Corses se mobilisent pour la protection du littoral.
1806059032.jpg

Après une pétition du Collectif pour la Loi Littoral qui a enregistré 13.000 signatures en quelques semaines, c'est un rassemblement qui est prévu le dimanche 8 juin sur la plage de Balistra, commune de Bonifaziu.

Le feuilleton continue donc après les menaces du "nouveau" FLNC aux peoples désireux de construire de luxueuses villas dans les endroits les plus beaux et les plus sauvages de l'île. 

Il faut dire que le sujet est épineux et fait couler beaucoup d'encre en Corse. 

Au moment où la Corse s'interroge sur son développement, y a t-il d'autres solutions que le tout-tourisme qui fait la part belle au bétonnage des côtes ? 

03/03/2008

Sarkozy, le préfet de Corse et la villa de Jean Reno

Mauvais remake de "L'Enquête Corse" : une video remontant à 2004 et montrant Nicolas Sarkozy, Jean Reno et le préfet de Corse de l'époque Pierre-René Lemas vient de faire son apparition sur Youtube. A l'époque ministre de l'économie, Sarkozy demande au préfet de s'occuper du permis de construire (illégal) de Jean Reno. Au final, le permis sera annulé suite à un recours en justice déposé par une association de défense de l'environnement...

C'est le mensuel Corsica qui révèle l'histoire.

5932b5ba13592786a086183c3ab5ee86.jpgCette affaire tombe une semaine après la suspension par le tribunal administratif de Bastia du permis de construire de Jacques Séguéla.

En Corse monte le sentiment "anti-peoples friqués qui bétonnent les côtes de façon illégale avec la complicité des élus et la bienveillance de l'Etat"...

En tête des personnalités mal-aimées : Sarkozy, Clavier et Reno...



La video :

 

L'annerbatu 

01/03/2008

Séguéla réussira t-il à bétonner la Corse ?

Comme ses amis peoples, Jacques Séguéla voulait sa villa en bord de mer dans le sud de la Corse. Il avait choisi la somptueuse baie de Cala Longa, sur la commune de Bonifacio pour constuire un palace de 568 m2. Il faut dire que le maire de la commune, Jean-Baptiste Lantieri est réputé pour sa facilité à accorder des permis de construire dans les sites les plus sauvages.

 

Comment saccager le littoral en toute impunité ?

La technique est bien connue : on construit dans les espaces vierges, sans que personne ne s'en émeuve ni ne s'oppose. Puis prenant appui sur ce "mitage", on prétexte que l'on peut bétonner puisqu'on ne fait que densifier l'habitation...

00aff690be0c5d1ab65af10d3773455a.jpgCette fois-ci le prétexte à l'extension de l'urbanisation était le "Village des Italiens", hôtel qui comme son nome l'indique était construit avec des capitaux italiens et donc destinés aux italiens. À cette époque les promoteurs étaient tombés sur un os : le FLNC avait plastiqué la belle bâtisse.

La mairie considérait donc qu'à partir du tas de gravas qu'il restait, elle ne faisait qu'étendre l'habitat. Drôle de conception de l'urbanisation.

Les bétonneurs sont tombés cette fois sur un autre os : une association de défense de l'environnement bonifacienne, ABCDE contestait le permis. Elle a remporté une première victoire avec la décision du tribunal administratif de Bastia qui l'a suspendu.

 
Mais pour un permis suspendu, combien d'accordés ? Combien de sites dénaturés ? Combien de paysages ruinés et bétonnés ?

Longtemps préservée par les menaces des clandestins, le littoral corse est plus que jamais menacé par la bétonnisation galopante. En une dizaine d'années, les côtes du sud de l'île ont vu naître quantité de villas de riches hommes d'affaires et peoples milliardaires soucieux de leur bronzage. Quant aux promoteurs immobiliers corses, ils ont depuis longtemps laissé de côté les considérations écologiques... Avec il faut le dire la complicité des élus et de l'Etat, pas toujours très regardant ni soucieux de faire respecter la loi littoral et "bande des 100 mètres".

Alors, "état de droit" ou pas ?

Ces peoples qui aiment tant la beauté de la Corse... surtout dans leurs palaces-bunkers en bord de mer

En attendant, en Corse l'exaspération monte devant ces peoples friqués qui viennent deux mois l'été et qui bénéficient de privilèges pour faire construire leurs palaces... Il faut dire que l'île a sa dose d'"amis de la Corse qui apprécient sa beauté sauvage et ses authentiques autochtones". Chaque été la presse locale leur permet de clamer leur amour pour la Corse et son peuple avec force superlatifs : il s'agit des Christine Ockrent avec Bernard Kouchner, Karl Zéro, Jean Réno, Christian Clavier sans Nicolas Sarkozy etc...

Mais nous y reviendrons.

 

un site à voir :

D'André Tarallo à Christine Ockrent et Jean D'Ormesson, le site d'un mouvement nationaliste qui recense quelques scandales et passe-droits accordés aux peoples...

http://www.chez.com/circondu

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu