Avertir le modérateur

05/02/2014

Les meilleures répliques de la série "Dynastie Zuccarelli"

Il y a des émissions qui sont régulièrement rediffusées depuis des décennies. "La petite maison dans la prairie", "Papa Schultz" et ... les Zuccarelli !

Ce programme en noir et blanc issu d'une époque révolue va peut-être trouver un remake par le biais de sa descendance: Kim JeanJean.

Nous ne l'espérons pas. Comme le script, le scénario, les acteurs et les dialogues restent les mêmes, Annerbatu a décidé de vous livrer les répliques cultes qui reviennent à chaque épisode et qui ne font plus recette, malgré les rires pré-enregistrés en fond sonore:

  • "Les bastiais ne sont pas dupes": Effectivement, on peut le dire. Les impôts locaux ont bien augmenté. Le projet de port de la Carbonite va faire de nos enfants des serviteurs pour vieux croisiéristes aigris. Les parkings qui vont pousser comme des funghi ne vont pas résoudre le problème de circulation à Bastia. Où sont les comptes de la CAB ?

  • "Les bastiais ne veulent pas de cagoules à la mairie": Les bastiais ne veulent surtout pas des plastiqueurs de patrimoine de la mairie de Bastia qui agissent en plein jour et à visage découvert (Explosion slowmotion du Puntettu)

  • "Vous devriez me remercier" (pour le stade de Furiani): 33 millions d'euros d'investissement. 22 ans de travaux (e un so ancu finiti). 2 tribunes mozze. Une pelouse qui vaut de l'or mais qui n'est toujours pas au niveau de la L1. Un mépris total du sporting. Merci Mimil et Jeanjean

  • "Il faut maintenir Bastia à gauche": Une gauche populaire, forte et identitaire ou celle des Zuccarelli/Valls/Hollande "rabougrie", qui penche à droite et qui étouffe le peuple depuis 200 ans ?

  • "Le tout sauf Zuccarelli n'est pas un projet": le Tout-Zuccarelli non plus. La preuve, on se frappe ce programme lénifiant depuis plus de 200 ans.

  • "Je condamne fermement": Condamner, c'est bien. Agir, c'est mieux. Jeanjean et Papa sont des pros de la condamnation pour tout et rien. Apparemment, chez eux, il y a aussi du condamné.

  • "Les bastiais choisiront les République à toute autre alternative": c'est à dire

- Pas de réforme constitutionnelle

- Pas de coofficialité

- Pas de PADDUC

- Abandon total des arrêtés Miot

Celle-là oui, la République. Sans les corses. Sans les bastiais.

Allora fattevi piacè, bastiacci: quand on vous proposera en mars le changement de chaîne ou une énième rediffusion, faites le choix qui convient à un citoyen concerné et volontaire. Pas celui du téléspectateur qui regarde "Dynastie" pour la 200ème fois et qui se plaint mollement que ça passe encore à la TV.

Fate vince Bastia !

 

ORTF.jpg

 

04/12/2013

Impieghi d'avvene = Bastiacci senz'avvene

 

Le social à Bastia est sur toutes les lèvres. On l’a vu, malgré l’annonce du recul fantôme du chômage à l’échelle nationale (radiations façon Fukushima), la Corse reste en tête des régions touchées par ce fléau.
Heureusement, la communauté au pouvoir à Bastia en la personne de Jean Zuccarelli nous abreuve de nouvelles rassurantes : Mission locale efficace, Ecole de la seconde chance performante etc

Tout se passe dans la joie et la bonne humeur. Sauf que …
Le « mais », c’est l’utilisation du dispositif « Emplois d’avenir » dont 88 % sont signés dans des collectivités publiques et/ou des associations (dont la présidence est tenue par qui ? On se le demande).
Sauf que cette Mission locale est elle aussi particulière. Effectivement,  son directeur est à la fois à la tête de la Mission locale Bastia/Balagne, à la direction de l’e2c (dont le président est Jeannot, financée en partie par la CTC et l’ADEC dont Jean est aussi président) et aussi conjoint de la directrice du centre de formation Sigma à Bastia ! Le népotisme cher à JeanJean Zuccarelli toucherait-il aussi le social ? Comment gérer le fait d’être prescripteur et receveur des prescriptions ? Serait-ce un circuit fermé dans lequel on emprisonne les jeunes en attendant de les sauver par un emploi d’avenir à la CAB ? Leurs aïeux et enfants travaillent-ils aussi dans le social ou dans le giron de la mairie de Bastia ?

Quand il est de notoriété publique que Mr Giudicelli (aussi président de la Ligue corse de Tennis) est le bras droit de notre Jeannot, comment ne pas penser que l’insertion, la formation et l’assistance aux jeunes en difficulté sont sous la domination des Zuccarelli à Bastia ?

 

jean-zuccarelli-bernard-giudicelli-et-nathale-royer-directrice-adjointe.jpg

24/11/2013

Corses, la valise ET le cercueil

Depuis quelques jours, entre le conflit à l'OEHC et celui de la Société générale, la notion de "Corsisation des emplois" est de retour sur toutes les lèvres.
Annerbatu a décidé de faire un petit état des lieux non exhaustif des conflits médiatisés ayant opposé les travailleurs (ou chômeurs) corses aux directions d'organismes souhaitant coloniser nos entreprises et services publics. Vous trouverez aussi quelques directeurs continentaux placés à des postes clés et pour finir quelques documents relatifs à la "décorsisation de l'emploi" comme pratiquée depuis bientôt 200 ans en Corse. Nous n'avons pu quantifier ce phénomène de colonisation par le travail dans le secteur public car il faudrait être une centaine de travailleurs acharnés pour fournir un travail d'analyse correct à ce sujet.

Les conflits sociaux ayant émaillé ces deux dernières années (remonter plus loin dans le temps confine au travail encyclopédique):

* La Halle des sports d'Ajaccio:
http://www.corsematin.com/article/ajaccio/la-corsisation-...

* Pôle Emploi:
http://www.corsematin.com/article/ajaccio/pole-emploi-con...

* Société générale:
http://www.corsenetinfos.fr/Corse-10-agences-de-la-Societ...

 * OEHC:
http://www.corsematin.com/article/derniere-minute/greve-a-loffice-hydraulique-de-la-corse-ce-mardi.1197164.html


Quelques directeurs d'organismes qui ne sont pas du crus mais qui sont à des postes clés (parmi tant d'autres):

 * Direction de la culture de la Ville de Bastia:
http://www.corsematin.com/article/haute-corse/veronique-b...

* Directeur des affaires générales du Conseil général 2B:
http://www.cg2b.fr/cg2b/cgi-bin/pages/imprime.pl?appel_fo...

* Directeur du Syvadec :
http://www.syvadec.fr/Seminaire-Optimisation-de-la-Collec...


Quelques rapports, dossiers et entreprises sollicités au sujet du "problème keurse":

* Le rapport sur la Corse commandé en 1972 à l'Hudson Institute (New-York):
http://jacbayle.perso.neuf.fr/livres/Medit/Survol_Corse.h...

 * Le fameux rapport Glavany qui nous explique comment la Corse est l'une des régions françaises avec le plus bas taux de fonctionnaires issus de la région:
http://www.assemblee-nationale.fr/11/dossiers/corse/corse...

* Le Sporting qui se paie une agence de relations publiques (?????):
http://www.strategies.fr/actualites/marques/195006W/le-cl...

* Le premier jet du PADDUC réalisé par un cabinet hors de prix:
http://jeanguytalamoni.over-blog.com/article-28943641.html

E per finisce (male), stu studiu di l'INSEE chi ci face capi chi simu menu intelligenti, menu numarosi e menu astuti e dunque ch'ellu ci vole mandaci sempre piu francesi di u cuntinente per supranisce u nostru livellu:

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=11008

Scialatevila !!

valise.jpg

 

19/11/2013

L'orfanu puliticu François Tatti

François. François Tatti. Dans la chanson d’Aznavour, il serait « Giorgio le fils maudit ». Depuis qu’il a décidé de se venger du désaveu paternel Zuccarellien, François n’en a pas fini de choir. « Tu quoque, mi fili », dit le vieil oligarque bastiais. Un petit retour sur la chute de Fanfan la Tulipe rose est de rigueur.

- 17 juillet 2012: Le PRG décide de le débarquer sur la rive et nomme Jeanjean de Papa comme tête de file du Parti Ravagé de Gauche à Bastia.  http://www.corsenetinfos.fr/Francois-Tatti-Le-maire-de-Ba...

- 03 octobre 2013: Le Papa du Jeanjean décide de démettre le saint patron de la rue Fesch piétonne (euh Napoléon pardon) de sa fonction d’Adjoint aux travaux de Bastia, n’ayant pas apprécié ses sautes d’humeur médiatique. http://www.corsematin.com/article/bastia/bastia-emile-zuc...

- 16 novembre 2013: François « Un parlemu corsu ma scambiemu a cunstituzione francese » Tatti est écarté de la présidence du groupe de la gauche républicaine réactionnaire et conservatrice de l’assemblée de Corse. Le pistolero se désassociera de lui-même du groupe. Il s’en va comme un prince Zuccarelli qu’il n’est plus. http://www.alta-frequenza.com/l_info/l_actu/francois_tatt...

Aujourd’hui, u nostru orfanu puliticu traine ses guêtres encore du côté de la présidence du Syvadec. Parfois, on l’entend soupirer dans les conseils municipaux où il lui arrive de croiser le fer avec son ancienne famille. http://www.corsenetinfos.fr/Conseil-municipal-de-Bastia-B...

Tout ça pour te dire, François, au second tour, ne joue pas les fils prodigues, joue plutôt la carte du changement. N'oublie pas ce qu'ils t'ont fait. N'oublie pas ce qu'il faut faire pour Bastia.

 

murder.jpg

14/11/2013

Ô Jean-Jean, ùn ti sbagli micca, nò ?

 

A une époque où il est bon ton de clamer le basculement de la droite vers l’extrême droite, à Bastia, la « gauche » semble elle lorgner du côté du côté de la droite tout court. Jeanjean, n’en déplaise à Papa, ne sera pas seul à la récréation, puisque tout le monde veut jouer avec ses billes et qu’il ne prête pas. Et afin de tromper sa solitude, il se trouve des amis à sa mesure :

- Pierre-Joseph Celi, celui de l’UMP, vraiment ? http://pierre-joseph-celi.over-blog.com/

- Roland Frias dit « U clandestinu di l’ADEC », anciennement nationaliste, nouvellement PRG. Comment gérer le fait d’être pour la promotion de la langue corse et travailler pour un candidat qui la méprise ouvertement et qui s'est opposé à la co-officialité ?

- Daniel Polverelli dit « le notaire de l’ADEC », qui était lui-même, autrefois, de tendance gaulliste. (Nous serions en droit de nous demander si l’ADEC et l’UMP sont des satellites de la mairie de Bastia ?!)

Vous verrez cette triste équipe trainer ses guêtres les jours de beau temps afin de serrer avec moiteur des mains qu’ils espèrent complices. Epatant, non ? On savait la gauche bastiaise « très à droite » (un peu comme Hollande et Valls qu’ils aiment, chérissent et soutiennent http://www.youtube.com/watch?v=PhXnn1euLf8)

Le reste de la squadra azzura, vous le connaissez, c’est le même depuis 125 ans http://corse.france3.fr/sites/regions_france3/files/style...)


Pover’a noi !


 

UMP.jpg


29/04/2013

Bastia : mais qui a commandé le mystérieux sondage ?

jean zuccarelli

À Bastia, les histoires électorales sont souvent remplies de mystères. Au mois de février les Bastiais sont sondés une première fois par l'institut BVA révèle France 3 Corse. Une quinzaine de questions sur la gestion de la municipalité bastiaise, et surtout la popularité de Jean Zuccarelli, fils d'Emile Zuccarelli qui manifestement souffre d'un déficit d'image. Une des questions posées est : "connaissez-vous Jean Zuccarelli ?"

Les résultats de cet étrange sondage ne seront jamais communiqués.

Mais à Bastia on aime les mystères. Cette fois-ci c'est l'institut CSA qui en a réalisé, apprend-on sur le site de France 3 Corse.

Les questions portaient cette fois-ci exclusivement sur les alliances à gauche en vue des élections municipales. Il faut dire que ce ne sont pas les candidats qui manquent. François Tatti, en froid avec son ex-mentor s'est déclaré candidat.

Le fils d'Emile Zuccarelli aurait les préférences de son père pour prendre sa succession. Celui que tout le monde à Bastia surnomme "Jean-Jean di Papa" se sent pousser des ailes mais souffre d'un déficit de notoriété malgré ses beaux efforts. 

Et c'est sans compter sur les velléités du PS emmené par Emmanuelle de Gentili et d'Ange Rovere qui ne soutiendra pas Jean. Le PCF lui soutiendra celui qui a les plus grandes chances de l'emporter.

Ce qui laisse Vincent Carlotti (PS) plutôt perplexe :

carlotti.jpg

 

Tout cela ne nous dit pas qui d'Emile, de François et de Jean-Jean est le plus populaire ni qui a commandé ces biens mystérieux sondages. Ni qui les a payés. Quand on connait leur prix, on est en droit de se poser la question.

22/12/2011

Plus de match le 5 mai !

5mai.jpg

La Corse se mobilise pour qu'on respecte la promesse faite il y a 20 ans : simplement qu'on ne joue plus un 5 mai en mémoire des victimes de la catastrophe de Furiani.

Jusqu'à maintenant, le silence de la LFP est assourdissant.

Signez la pétition !

19/12/2011

Corée, Corse, même combat !

Alors que le monde entier découvre avec stupéfaction la transmission par hérédité du pouvoir en Corée du Nord, en Corse cela fait longtemps que ça n'étonne plus personne.

Kim-Jong Il cède sa place à son fils Kim-Jong Eun ? 

Chez nous On a bien eu Camille, puis Jean-Paul, puis Camille de Rocca Serra.
Ou Paul, puis François, puis de nouveau Paul Giacobbi.
Roland nous a donné Marcel Francisci.
Jean Zuccarelli I a transmis à Emile, qui va de nouveau transmettre à Jean Zuccarelli II.
Sans parler d'Ours-Pierre et de Stéphanie Grimaldi.
Et la liste est encore longue... 

Ce blog recense d'ailleurs quelques "fils de" en politique corse. 

Hè longa a cumpagnia... 

 

jean zuccarelli
Kim-Jong-Jong Zuccarelli

28/10/2011

Giacobbi « Une corsophobie ambiante dans le football »

L'affaire Bastia-Lens n'a pas finit de faire parler. C'est au tour de Paul Giacobbi d'entrer en jeu. Au cours de la séance de l'Assemblée de Corse, il a estimé qu’il y avait « une forme de corsophobie ambiante » dans le football français. 

Rappelons les faits : à la suite d'une bagarre entre joueurs sur la pelouse de Furiani, le président de la LFP Frédéric Thiriez avait menacé le Sporting Club de Bastia de sanctions, sans connaitre les faits, une heure après le match. Ce qui a provoqué un véritable tollé en Corse, de l'UMP aux nationalistes.

La corsophobie est à la mode, mais pas que dans le football en fait. 

22/10/2011

100 ans de foot en Corse... et 100 ans de racisme anti-corse

Le site A Piazzetta (dont nous avons déjà parlé ici) publie sur son site des articles de la presse locale 1965 relantant le fameux épisode de la "table ronde de Montélimar".

À lire en intégralité sur le site A Piazzetta.

En mars 1965, alors que les deux clubs corses d'Ajaccio et de Bastia tenaient le haut du pavé dans le championnat de CFA (l'équivalent de la 3ème division), le président du club de foot de Montélimar convie ses collègues. Une dizaine de présidents sont présents (dont ceux de Saint-Etienne et de Monaco). L'objectif : rayer de la carte les clubs de foot insulaires.

Motif : "l'ambiance hostile et antisportive dans laquelle se déroulent les déplacement en Corse, de l'insécurité des joueurs et dirigeants, de l'insécurité des arbitres".

Les dirigeants du football français ne tiendront jamais rigueur de cette "table ronde" et même L'Equipe soutiendra la cause des clubs corses.

50 ans après, le football français est toujours aussi nauséabond. En témoigne le communiqué de soutien des présidents de L1 et de L2 à son président Thiriez lui demandant de taper sur Bastia après les incidents du match contre Lens.

La chasse aux Corses est ouverte.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu