Avertir le modérateur

28/02/2008

Racisme dans le foot : la Corse encore et toujours...


Depuis les affaires dites Chimbonda et Kébé, puis devant la banderole déployée face à Libourne vendredi dernier, le public de Bastia est sur la sellette : il serait foncièrement raciste. Tentative d'explication des faits...

Affaire Kébé : le match aller 

En septembre dernier le SC Bastia se rend à Libourne-Saint-Seurin pour le compte d'un match de championnat de L2. Boubacar Kébé, joueur libournais, aurait été insulté par des supporters bastiais. Il leur répond par bras et doigts d'honneur. L'arbitre l'expulse pour ces mauvais gestes. Plus tard il dira avoir été victime d'insultes à caractère raciste. 

Problème : il est le seul à les avoir entendues.7a9e1e949853b5407073ef2f604e3a85.jpg

Version des supporters bastiais présents sur place : ils l'auraient simplement "chambré", comme cela se fait sur chaque terrain de France et de Navarre, chez les professionnels comme chez les amateurs. Mais en aucun cas ils auraient proféré des insultes à caractère raciste.

Verdict de la Ligue Professionnelle de Football : un point est retiré au Sporting Club de Bastia. L'affaire fait la une de l'actualité.

C'est une première mondiale, jamais telle sanction n'a été appliquée. Les bastiais crient à l'injustice pendant que la France du football applaudit des deux mains.

Affaire Kébé : le match retour

22 février 2008, match retour. Le SCB reçoit Libourne, sans Kébé. Les supporters bastiais, qui ont toujours en travers de la gorge le point retiré à leur club, tiennent à marquer le coup. Ils déploient une banderole en début de match sur laquelle est inscrit : "Kébé on est pas racistes" puis une autre "la preuve on t'enc..." Nouveau scandale et de nouveau la une de l'actualité : "une banderole raciste et homophobe à Bastia".

Insultante, certes. De mauvais goût et pas très fine, c'est une évidence. Mais raciste ? Quand on les interroge les supporters disent avoir fait cette banderole par dépit, pour marquer leur ras-le-bol face à l'acharnement de la Ligue... qui met les bouchées doubles.

La réaction du président de la LFP, Frédéric Thiriez, ne s'est pas faite attendre. Il annonce que les sanctions seront dures face au canard boiteux du football français. Les condamnations pleuvent et les médias ont largement relayé l'affaire. C'est une véritable déferlante médiatique qui s'abat sur la Corse.

Seulement, il suffit de tendre un peu l'oreille et d'ouvrir grand les yeux sur tous les stades de l'Hexagone pour se rendre compte que cela est, hélas, monnaie courante. Le football, sport le plus populaire dans le monde, draine depuis des décennies une foule passionnée, chauvine, partisane qui tient à pousser ses protégés vers la victoire. Dans ce contexte, tenter de déstabiliser son adversaire par tous les moyens, fussent-ils provocateurs et de mauvais goût, est le passe-temps favori de milliers de supporters chaque week-end, où que ce soit dans le monde. Parfois leurs manifestations peuvent être drôles, parfois on rit jaune, d'autres fois ils dépassent la limite.

Il en va ainsi du football, la bagatelle la plus sérieuse du monde, pour reprendre l'expression d'un ethnologue et fin connaisseur du football, Christian Bromberger.

Le Sporting Club de Bastia et les Corses, coupables de tous les péchés du football français

Pendant ce temps, ce sont les Corses dans leur ensemble qui sont accusés de racisme. Il n'y a qu'à jeter un coup d'oeil sur les sites d'actualité et forums internet : ce sont toujours les mêmes clichés qui reviennent : les insulaires sont tous, en plus d'être des terroristes, des racistes en puissance qu'il faut lourdement sanctionner. C'est tout juste si après le fameux "chromosome de la violence" les corses n'auraient pas un "chromosome du racisme". 

Equité ?

Les dirigeants du football français ont donc décidé de faire de Bastia un exemple. Soit.

Mais qu'ils prennent leurs précautions et qu'ils n'oublient pas le principe d'équité. Iront-ils jusqu'à retirer des points à des clubs plus huppés et plus prestigieux que Bastia, en cas de nouvelles affaires de racisme ? Sanctionneront-ils Marseille ou Lyon, en cas d'affaire similaire ? Attendons le verdict de l'affaire Ouaddou, joueur valenciennois qui a fait l'objet d'insultes racistes à Metz. 

En Corse on a malheureusement peur de connaître la réponse, et le sentiment qu'un fois de plus, ils servent de bouc émissaire idéal...

En attendant, les supporters se mobilisent et lancent un appel à l'union.
Pierre-Paul Antonetti, président du SC Bastia, s'expliquait quant à lui sur RMC.
Un joueur de Bastia raconte qu'il se fait souvent traiter de "sale corse" sur les pelouse de France.

 

Commentaires

Tout est dit bravo.

Le Corse ce galeux devient le bouc émissaire facile, de tous les problèmes de la société française.

Il réconcilie tout le monde sur son dos :

gauche, droite, journaliste, politique, blacks, blanc, beurs.

Le Corse est suffisement du Sud pour être méprisé, et pas assez exotique pour être protégé ou craint.

Un peu comme le "rital" au foot.

D'ailleurs le Corse est un espèce "rital" à qui la France dans sa grande générosité a apporté la civilisation et qu'il refuse.

Le bouc émissaire, processus classique parfaitement décrypté par René Girard

C'est l'époque du Corse, c'est son tour.

Écrit par : chris. | 28/02/2008

ce qui est fou, ce qui donne vraiment la rage, c'est que les verités qui sont dites dans cet article ne sont pas entendues! on a l'impression d'avoir un mur de haine et de betise en face de nous.

Écrit par : popopo | 28/02/2008

N'entrons pas non plus dans une forme de paranoïa (voir post de Chris.). Ceci étant, comme il est écrit, d'autres -riches - clubs font du racisme ouvertement et ne sont qu'à peine montrés du doigt. Et la population, relayée par la presse, se régale à mettre une étiquette sur tous les Corses ! Nous avons TOUS une fâcheuse tendance à généraliser...
Personnellement je n'aime pas le foot-spectacle pour le fait de son impact social manipulé par l'argent et/ou des personnages "politiques" pas toujours clairs.
Au sujet des actes répréhensibles, le pb est la limite : à partir de quand, de quoi, de quel mot le spectateur-gradin dépasse les bornes ? Si on ne met pas un frein, l'expression connue et dépassée "aux chiottes l'arbitre" va être remplacée par des mots - et des actes - plus graves.
Ce ne serait pas mieux de pratiquer le respect tout en supportant son équipe, son club ? Le stade ne doit pas devenir un défouloir-poubelle !
La FFF propose de mettre en place une "police" des stades afin de sanctionner les délinquants : vive le sport !?

Écrit par : Chnoupi | 28/02/2008

Salut Chnoupi,

Je suis d'accord avec votre post Chnoupi sur le fond.

Par contre pour ce qui de mon éventuelle "paranoia" sur le sujet,

Je vous assure pour vivre ma "corsitude", de manière trés discrète pourtant et sans outrance en France continentale, que cela devient assez hard et nauséabon d'être "le Corse de service" dans la vie de tous les jours.

Pour suivre aussi l'actualité de ma région d'origine, et les commentaires qu'elle suscite, commentaire lapidaires, caricaturaux, jamais censurés, jamais nuancés, jamais analysés sur le fond, y compris chez les "humanistes" qui d'habitude pour d'autres, ont toujours une bonne excuses sociales ou politiques à sortir, je réaffirme que la Corse et les Corses jouent le rôle de "Catharsis" de la société française.

Au boulot le seul sujet qui fait se réconcilier tout le monde tout ceux qui s'écharpent à longueur d'année sur tout ?

Parlez de la Corse effet garantis l'unité est retrouvé.

Pareil sur un plateaui télé, le consensus là est de mise, "le dossier Corse" devient le ciment idéal de la "réconciliation nationale française" dans couloirs, les bistrots, les réunions de familles.

Ce fait c'est surmutiplié ces dernières années, Gabriel Xavier Culioli dans son livre "Le complexe Corse" l'avait déjà cerné et vu venir il y a quelques années, il l'avait analysé par des exemples des faits concrets et implaccables.

Que ne pourrait-il pas écrire de nos jours ?

J'ai des anecdotes hallucinantes sur le fond et la forme, et à la pelle.


C'est d'une telle évidence quand on y est confronté pysiquement, dans tous les milieux et dans toutes les couches de la société française.

D'ailleurs on va bien voir les sanctions que vont prendre Metz et Bastia sur cette affaire :

-à Metz un groupe organisé de 40 personnes tenant ouvertement des propos néo-nazi ont fait parlé deux, on verra la sanction pour le club de Metz.....

Gageons que le sanctions se limitera aux auteurs et ne touchera pas beaucoup le club, l'esnsemble du public, et qu'il n'y aura aucune stigmatisation dans la relation médiatique de la communauté messine dans osn ensemble.

-En Corse une banderolle stupide certe mais en aucun cas raciste, ou l'on voit le type d'insultes que tous les supporters de France et de Navarre entendent ou parfois crient tous les samedi hélas, et vous verrez la sancion, le commentaire sera pour le club dans son ensemble, histoire de stigmatiser tout un public, toute une communauté.

Car pour Bastia la sanction sera collective pas lié uniquement aux auteurs.

Que dire d'autres clubs qui n'ont jamais connu de "sanctions collectives" de ce type malgré tout ce que l'on sait..... no comment

"La collectivisation de la sanction", la "collectivisation" de l'opprobe chaque fois qu'il s'agit de Bastia ou de la Corse (suffit d'écouter certains édito de Barbier de l'Express ou de tant d'autres), alors qu'ailleurs on fait toujours la part des choses, preuve s'il n'en fallait qu'une, que "le Corse" est placé aujourd'hui dans une position de citoyen "un peu à part"......

Écrit par : chris. | 28/02/2008

Votre commentaire Salut Chnoupi, Je suis d'accord avec votre post Chnoupi sur le fond. Par contre pour ce qui de mon éventuelle "paranoia" sur le sujet, Je vous assure pour vivre ma "corsitude", de manière trés discrète pourtant et sans outrance en France continentale, que cela devient assez hard et nauséabon d'être "le Corse de service" dans la vie de tous les jours. Pour suivre aussi l'actualité de ma région d'origine, et les commentaires qu'elle suscite, commentaire lapidaires, caricaturaux, jamais censurés, jamais nuancés, jamais analysés sur le fond, y compris chez les "humanistes" qui d'habitude pour d'autres, ont toujours une bonne excuses sociales ou politiques à sortir, je réaffirme que la Corse et les Corses jouent le rôle de "Catharsis" de la société française. Au boulot le seul sujet qui fait se réconcilier tout le monde tout ceux qui s'écharpent à longueur d'année sur tout ? Parlez de la Corse effet garantis l'unité est retrouvé. Pareil sur un plateaui télé, le consensus là est de mise, "le dossier Corse" devient le ciment idéal de la "réconciliation nationale française" dans couloirs, les bistrots, les réunions de familles. Ce fait c'est surmutiplié ces dernières années, Gabriel Xavier Culioli dans son livre "Le complexe Corse" l'avait déjà cerné et vu venir il y a quelques années, il l'avait analysé par des exemples des faits concrets et implaccables. Que ne pourrait-il pas écrire de nos jours ? J'ai des anecdotes hallucinantes sur le fond et la forme, et à la pelle. C'est d'une telle évidence quand on y est confronté pysiquement, dans tous les milieux et dans toutes les couches de la société française. D'ailleurs on va bien voir les sanctions que vont prendre Metz et Bastia sur cette affaire : -à Metz un groupe organisé de 40 personnes tenant ouvertement des propos néo-nazi ont fait parlé deux, on verra la sanction pour le club de Metz..... Gageons que le sanctions se limitera aux auteurs et ne touchera pas beaucoup le club, l'esnsemble du public, et qu'il n'y aura aucune stigmatisation dans la relation médiatique de la communauté messine dans osn ensemble. -En Corse une banderolle stupide certe mais en aucun cas raciste, ou l'on voit le type d'insultes que tous les supporters de France et de Navarre entendent ou parfois crient tous les samedi hélas, et vous verrez la sancion, le commentaire sera pour le club dans son ensemble, histoire de stigmatiser tout un public, toute une communauté. Car pour Bastia la sanction sera collective pas lié uniquement aux auteurs. Que dire d'autres clubs qui n'ont jamais connu de "sanctions collectives" de ce type malgré tout ce que l'on sait..... no comment "La collectivisation de la sanction", la "collectivisation" de l'opprobe chaque fois qu'il s'agit de Bastia ou de la Corse (suffit d'écouter certains édito de Barbier de l'Express ou de tant d'autres), alors qu'ailleurs on fait toujours la part des choses, preuve s'il n'en fallait qu'une, que "le Corse" est placé aujourd'hui dans une position de citoyen "un peu à part"......
Veuillez recopier le code qui s'affiche dans l'image.

Écrit par : chris. | 28/02/2008

Une preuve ?????? une dépèche qui vient de tomber


Racisme - Platini: les incidents de Bastia plus graves que ceux de Metz

PARIS, 28 fév 2008 (AFP) -

Michel Platini, président de l'UEFA, a estimé jeudi sur France Info que les derniers incidents racistes de Bastia, avec les banderoles visant Kébé, étaient "plus graves" que ceux de Metz, où un spectateur avait insulté Ouaddou, car l'acte était "prémédité" en Corse.
"Je regarde ça (les récents incidents racistes dans les stades de football en France) avec beaucoup de surprise, a expliqué M. Platini. Bastia, c'est plus grave que Metz, à Bastia c'est prémédité."
Cependant, le patron du football européen a jugé que la situation "s'améliore, car il y avait beaucoup plus d'insultes (racistes) avant dans les stades".
"On tape sur le football comme d'habitude, mais à Metz, il y avait une personne (fautive) sur 9.000, on est loin des gens qui votent +Front Nat+ aux élections, a-t-il poursuivi. Si c'était un quart de stade, ou 10.000 personnes racistes, là ce serait un grand scandale."
"On peut demander à l'arbitre d'arrêter le match ou de retirer des points, comme l'a fait la Ligue (la LFP, dans la première affaire Kébé, a retiré un point au classement à Bastia), a indiqué M. Platini. Je me bats pour une police européenne (du football qui pourrait prononcer) des interdictions de stade pour un, deux, trois ans pour les coupables."


Qaund on connait la réalité des faits et ce qui c'tes passé vraiment à Metz

Platini et l'info c'est un peu la logique de la PRAVDA

No comment, il est vrai que Platoche à des racines Lorraines peut-être ?

Il est vrai surtout que tout le monde lui donnera raison et il le sait.


40 supporters organisés qui crient des slogans néo-nazi lors de la dernière journée, c'est un acte individuel pour Platini

15 personnes qui mettent "encu....." sur une banderolle c'est une collectivité qui est "fasciste"

Bravo Platini tu auras mérité de tes hautes fonctions.

Écrit par : chris. | 28/02/2008

Me culpa, Chris !
Comme j'habite la Corse, je ne me rends pas compte de l'image que nous avons sur le continent. Curieusement, on est dans note île mais - assez - loin de ces colibets parfois rasant l'insulte, je pense. De quoi s'énerver je pense.
N'y a-t-il pas un forum sur lequel on peut s'adresser directement à Mr Platini ?

Écrit par : Chnoupi | 28/02/2008

Malheureusement joindre ses "hautes personnalités", ces "beautiful people", directement me semble impossible pour nous.

Peut-être joindre un courrier à l'UEFA, mais ce sera peine perdue, sans doute direct poubelle.

Il faut croire que Platini essaye de sauver son copain Molinari, l'axe Italo-Lorrain est puissant dans le foot français, plus que Bastia et les Corses à l'évidence.

Mieux enfoncer Bastia pour étouffer l'affaire de Metz, et de tutti quanti en France et en Navarre.

Et apréson va encore me ressortir le mythe de "l'une et invisbilité" de la république françise.

Chacun dans ce pays défends les siens, son groupe, sa corporation, "son petit monde", "son milieu".

Comme disait Orwell dans "La ferme des animeaux" :

"Tous les animeaux étaient égaux, certians étaient plus égaux que d'autres..."

Salut

Écrit par : chris. | 28/02/2008

échange très intéressant entre chnoupi et chris, bravo à vous !

on attend maintenant de savoir ce qu'il en est sorti de la réunion de la LFP ce soir et de la tentative de médiation des "anciens" supporters de testa mora auprès des plus jeunes.

quant aux préjugés sur les corses, ils ont hélas de beaux jours devant eux

Écrit par : juju | 28/02/2008

ce n'est plus le sporting qu'on accuse, mais c'est toute la corse...c'est grave. Qu'attendent nos elus? personne ne bouge.
Pauvres joueurs qui gagnent quelques milliers d'euros et qui se font traiter de toous les noms d'oiseau...Je suis certain que beaucoup de supporters prendraientr leur place meme si il faut payer ce prix.........

Écrit par : coco | 28/02/2008

Citation:


http://www.foot24.eu/modules/news/article.php?storyid=1150


Domenech: " Il n'y a pas plus de racisme en Corse qu’ailleurs "
Date 28/2/2008 22:11:29 | Sujet : Ajaccio


Interrogé par le quotidien Corse-Matin, le sélectionneur de l’Equipe de France de Football Raymond Domenech a donné son opinion sur la situation actuelle :

« il n’y a pas plus de racisme en Corse qu’ailleurs. Pour le reste il y a du travail de fond qui est fait, il y a des clubs qui ont des difficultés, peut-être en raison de l’insularité, mais qui luttent avec courage. Ils ont beaucoup de mérite. Je souhaite qu’un club corse revienne dans l’élite, il faut pour cela que les Corses unissent leurs volontés d’accéder au haut niveau. »


L'hystérie anti-corse va même finir par me rendre sympathique Domenech que je n'aime pas beaucoup pourtant.

Entendre non pas un "avocat" des Corses, mais juste un type qui dit ce que tout le monde sait, qui est un minimum juste sur le coup c'est tellement rare, qu'on a envie de lui sauter au coup et de lui faire des papouilles.

Écrit par : chris. | 28/02/2008

Citation:


http://www.foot24.eu/modules/news/article.php?storyid=1150


Domenech: " Il n'y a pas plus de racisme en Corse qu’ailleurs "
Date 28/2/2008 22:11:29 | Sujet : Ajaccio


Interrogé par le quotidien Corse-Matin, le sélectionneur de l’Equipe de France de Football Raymond Domenech a donné son opinion sur la situation actuelle :

« il n’y a pas plus de racisme en Corse qu’ailleurs. Pour le reste il y a du travail de fond qui est fait, il y a des clubs qui ont des difficultés, peut-être en raison de l’insularité, mais qui luttent avec courage. Ils ont beaucoup de mérite. Je souhaite qu’un club corse revienne dans l’élite, il faut pour cela que les Corses unissent leurs volontés d’accéder au haut niveau. »


L'hystérie anti-corse va même finir par me rendre sympathique Domenech que je n'aime pas beaucoup pourtant.

Entendre non pas un "avocat" des Corses, mais juste un type qui dit ce que tout le monde sait, qui est un minimum juste sur le coup c'est tellement rare, qu'on a envie de lui sauter au coup et de lui faire des papouilles.

Écrit par : chris. | 28/02/2008

Bonjour,
Echange très intéressant en effet sur ce thème de la Corse et du corse comme bouc émissaire / sujet archi consensuel... Je pondère un tout petit peu, en avançant que la France aime à désigner "l'autre" comme sujet absolu de mépris / rigolade. J'en sais quelque chose puisque je suis... Belge. Jusqu'à ma naturalisation, je peux témoigner de l'intelligence ambiante sur le sujet, allant de la vanne quelquefois drôle (tou comme, sans être Corse, j'ai toujours trouvé "Asterix en Corse" globalement drôle) à la débilité absolue (soit toutes les histoires dans lesquelles "Belge" peut être remplacé sans conséquence globale par "Corse", "Juif", "Bamboula" ou n'importe quelle veulerie issue d'un esprit con. J'ai atteint un sommet personnel un jour de longue attente à un guichet de préfecture (dans la file "étrangers"), où, après avoir régardé mon permis de séjour une minute entière, puis m'avoir dévisagé une autre minute entière, un fier fonctionnaire m'a juste dit en gloussant... "des frites"!!! A l'époque, merci Coluche, icone absolue puisque comme le disait Brassens "les morts sont tous des braves types", certainement animé des meilleures intentions, mais aussi bêtement poluliste et smplificateur bien souvent.
Pour être moi même, quelquefois, victime de cette sorte de regard borné sur la Corse et les corses, et sous l'éclairage de ma propre histoire, je dois dire que l'intervention de Chris m'aura salutairement ouvert les yeux et fait comprendre le parralèle des situations.
Promis, juré, j'aborde le prochain sujet "la Corse, terre de conflits" au bureau ou ailleurs avec des arguments nouveaux.

Écrit par : Michel | 29/02/2008

sa veu dire quoi "la corse encore et toujours" ....il fau pas metre tou les corse dans le meme sac .ON EST PAS RACISTE ..et pour la banderolle regarder ce qui c passe dans vos stade avans de parler a monaco ou lyon si bastia a subi un retrai de point pourquoi pas monaco ou encore lyon si bastia est un exemple continue et meter la meme sanction a tou les club et areter de dire que les corse son rasciste car nous aussi quand nous allons sur le continent il n'est pas rare de ce faire insulté de sal corse et de posser de bombes alors basta si il y a une justice quelle soi la meme pour tou le monde....et si il y a un traitement de fafeur pous ce club alors il sagirai de faire un championat a 5 équipe et une seul division ......
mais votre titre fait mal au corse car il nous montre comme une ile raciste et ne montre pas notre amour pour notre ile et nos couleur et de ne pas oublier que les corse parfois subi une certaine forme de racisme qui passe inapersu pour finir je me repete ON NEST PAS RACISTE et plu que jamais FORZA BASTIA

fiera di a nostra storia ....forza bastia per sempre

dsl pour l ortographe.....vive la corse et vive le sporting club de bastia et non au racisme

Écrit par : j.sté | 29/02/2008

Je suis sûr que l'auteur du titre sous-entend par "encore et toujour" que la Corse est encore et toujours la cible d'une certaine presse qui donne une mauvaise image des Corses ! De plus, l'auteur a mis trois points de suspension. Pour moi, il n'y a pas d'interprétation autre que celle que je donne ci-dessus.
Pour le reste, cher j.sté, les divers intervenants et moi somme d'accord avec toi sur tous les autres points : que des sanctions soient données à tous les autres clubs ; et affirmer fièrement qu'il n'y a pas plus de racistes chez nous que sur le continent, bien au contraire !

Écrit par : Chnoupi | 29/02/2008

je pense que tu devrais BIEN LIRE L'ARTICLE, oh jean-sté...

Écrit par : ghjuvanpaulu | 29/02/2008

il y a tellement de racistes en corse que jean marie lepen y est interdit de séjour.
disons que la corse tombe bien et comme toujours il faut un responsable au mal français quel qu'il soit.

Écrit par : scandola | 01/03/2008

hier soir, cris de singes envers MENDY, joueur de bastia, de la part des grenoblois ! et qui dit quelque chose aujourd'hui dans les médias? PERSONNE ! alors oui, effectivement il y a un problème ! mais pas seulement du côté de FURIANI ! il faut tenir bon et soutenir le club FORZA BASTIA

Écrit par : BALOO2A | 01/03/2008

Encore des commentaires qui en disent long sur l' "anti-corsisme" !
On va dire peut-être que les imitations de cris de singe à l'attention de Mendy ne sont pas des signes de racisme...
Si ce que tu dis es vrai, Baloo2A, il serait intéressant de reproduire ces mêmes cris sur le stade de Furiani, à des occasions identiques... Pour voir la réaction des "censeurs"...
Par contre, ce n'est pas en soutenant uniquement le SECB que les choses vont se régler : ce sont tous les clubs de foot, tous les matches (foot, rugby...) et toutes autres compétitons sportives ici et sur le continent qu'il faut supporter afin de montrer (ou de tenter) que nous ne sommes pas comme ils affirment.
Et que le pen (sans majuscules) est interdit ici, peu en font cas !

Écrit par : Chnoupi | 01/03/2008

01/03/2008




Le milieu de terrain sénégalais Fréderic Mendy, a hier soir été victime d'insultes racistes et de « cris de singe » au cours du match à Grenoble, a indiqué le Président du Directoire, Pierre-Paul Antonetti a l'issue de la rencontre au journal l'Equipe. Deux journalistes (un local et un autre d’Europe 1) ont ensuite confirmé ces faits auprès de J. Thibaudeau (Journaliste de RCFM) qui était présent au stade des Alpes, a-t-on appris ce matin sur Radio Corse Frequenza Mora.
Par ailleurs, le gardien de but africain Austin Ejidé a systématiquement été la cible des supporters locaux qui entonnaient des « Ohisse enc.… » lors de ses dégagements.

Écrit par : chris. | 01/03/2008

on en parle là, chris :

Écrit par : fab | 01/03/2008

merde, le lien s'est pas affiché. voilà :

http://annerbatu.20minutes-blogs.fr/archive/2008/03/01/des-bastiais-victimes-d-insultes-racistes-a-grenoble.html

Écrit par : fab | 01/03/2008

Lu sur les site d’Ouest France ( http://www.ouest-france.fr/actu/actu_sport_FluxRSS.php?idArticle=224631&indexFlux=1) :
« Fréderic Mendy, le milieu sénégalais de Bastia, a été victime d'insultes racistes vendredi soir à Grenoble (26eme journée de L2), a fait sa voir le club corse via son site officiel. Une version visiblement corroborée par deux journalistes présents en Isère.
Le racisme s'invite de nouveau dans l'actualité. Fréderic Mendy, le milieu sénégalais de Bastia, a été victime d'insultes racistes vendredi soir à Grenoble (26eme journée de L2, victoire 1-0 de Bastia), a fait sa voir le club corse via son site officiel. Une version visiblement corroborée par deux journalistes (un local et un autre d'Europe 1) présents en Isère. »
Merci Ouest-france !

Écrit par : Chnoupi | 01/03/2008

salut je suis supporters du mans et tout les soirs de matchs vous pouvez meme pas imaginer le nombres de propos reciste qui déroule les tribunes.
il m arrive aussi de faire quelque deplacements 1 sur 2 en moyen et je pe constaté que le racisme est sur tous les terrains de france et pas tous les terrains de corse.

Écrit par : le mans | 02/03/2008

Merci Fab pour le lien, et merci Le mans pour le témoignage

Écrit par : chris. | 02/03/2008

Voilà qui ré-conforte au sujet de ce racisme ! Merci Le Mans !
Je relance ma question, des "footeux" peuvent faire qq chose : il doit exister un site officiel ou l'on peut leur envoyer le lien de cette page ! Ou mm peut-être un site ou un forum prônant le respect ?
La FFF devrait signifier "Foot Fachos Fora" !

Écrit par : Chnoupi | 02/03/2008

Chnoupi essaye sur le site de Foot citoyen.

http://www.footcitoyen.org/v2/index.php3

C'est le site de Didier Roustan, le journaliste de foot le plus correct et le plus honnète (sans doute pour ça qu'il a disparut des grands médias).

Peut-être que la justice à deux vitesse sur ces problèmes (un justice pour les Corses une justice pour les autres) lui sauteront au yeux, car ces problèmes il les connait bien, son association et son site parle de ces problèmes, espèront qu'il ne fasse pas parti lui aussi du "consensus"....

Écrit par : chris. | 02/03/2008

http://www.footcitoyen.org/v2/index.php3

Essaye ce site

Écrit par : chris. | 02/03/2008

On devrait donner l'independance aux corses et interdire la ligue 1 à leurs clubs.Les corses devraient jouer entre eux !
tt le monde serait enchanté.
Je me souviens d'une finale de coupe de Bastia à Paris, je me souviens surtout des supporters bastiais ! ( pas très cohérents!)

Écrit par : paulo | 03/03/2008

"les corses dehors", en somme... c'est ça Paulo ?

racisme ?

et tu parlais de cohérence aussi ???

pauvres français...

Écrit par : ghjanmaria | 03/03/2008

Pour répondre à Paulo, tu a disjoncté; c,est Toi que l,on devrait interdire de balançer des insanités sur les Corses, au nom de quoi tu te donnes le droit d,imaginer qu,il faudrait interdire la ligue 1 aux Clubs Corses; j,ai été joueur puis dirigeant de club corse et pendant des années,je me suis déplacé dans tout l,héxagone pour y disputer des matches de foot, Que n,ai je entendu; il est facile de charger une communauté au titre du racisme et que sais je encore; Tous ces moralistes de pacotille, Platini en tete feraient mieux de balayer devant leur porte tant les ordures s,y accumulent; Nous n,avons pas à reçevoir de leçons de moralité de quiconque ; Que l,on s;inquiète un peu de l,état des banlieues et de ce qui s,y passe. Bonne lecture.

Écrit par : Jean-Andre | 09/03/2008

Reste calme, Jean-Andre ! Depuis quand on parle à la m...e dont Paulo en fait partie ?

Écrit par : Chnoupi | 09/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu